ENDOMENAT®, c’est quoi ?

ENDOMENAT® est un complément alimentaire issus d’ingrédients naturels, vendu par le laboratoire COPMED.

On y retrouve :

  • De l’EGCG (Épigallocatéchine gallate pour les intimes) de thé vert
  • Extrait d’achillée millefeuille (réputée pour les maux féminins)
  • de l’extrait de racine de réglisse (attention donc aux personnes hypertendues)
  • Extrait de fruit de myrobolan chébule
  • Citrate de zinc
  • Extrait d’écorce de pin maritime Pycnégnol® : C’est un antioxydant hyper efficace contre l’insuffisance veineuse, l’arthrose, phlébite et trombose, le diabète, et surtout : la réduction de l’inflammation et la réduction des douleurs menstruelles. (30mg de Pycnogenol journalier réduirait selon les études, les douleurs abdominales au bout de 2 cycles)
  • Extrait de fruit de gattilier
  • Selenium
  • Vitamine E
  • Manganèse

C’est ainsi un condensé de substances actives au niveau du confort féminin et surtout conçu spécifiquement pour les femmes atteintes d’endométriose.
Le produit est très récent, sa mise en circulation sur le marché date de 2018.
C’est la seule cure naturelle connue issue d’un laboratoire, pour soigner l’endométriose. 
Elle se différencie ainsi des traitements allopathiques « traditionnels », et sa conception fut ainsi très longue car il n’y a pas de facteurs de comparaison. 

L’offre est de deux contenants :

  • La boite de 120 gélules (un mois d’utilisation à raison de 4 gélules par jours)
  • La cure de 3 mois avec 3 boites.

En sachant qu’il faut au moins 3 mois au cycle menstruel pour se caler, il est plus intéressant financièrement de partir sur la cure trimestrielle.

Comment j’en suis arrivée à prendre ENDOMENAT®

ENDOMENAT® m’a été recommandé lors d’une consultation avec une naturopathe et homéopathe lorsque je vivais à Toulouse, en mai 2019.
Etant dans l’optique de rechercher une alternative naturelle aux pilules et antidouleurs, j’ai été ravie de voir qu’un laboratoire français s’était penché sur la recherche d’un traitement. C’est ainsi que j’ai commandé ma première cure chez les laboratoires COPMED en sortant de la consultation.
La livraison est hyper rapide, je l’ai reçue sous 2 jours ouvrés !

J’ai donc attaqué ce traitement naturel en mai 2019.

Les premiers cycles

Il ne faut pas se mentir, je n’ai pas vu de différence au bout du premier mois d’utilisation. Mais connaissant mes cycles, et le corps féminin, je sais qu’un cycle est (environ) la résultante des 100 derniers jours écoulés.
Ainsi, je savais que je n’allais pas voir les effets rapidement, et ai continué à prendre le traitement en continu. (Je ne souffre absolument pas d’hypertension donc je peux complètement prendre le traitement en continu. Attention à la réglisse contenue dans les gélules si vous faites de l’hypertension).
Cependant, j’ai constaté un ventre un peu moins gonflé assez rapidement. (d’habitude j’étais enceinte pendant quelques jours tous les mois).
Les douleurs étaient toujours présentes, j’étais toujours sous antidouleur et anti inflammatoires, mais l’aspect du ventre s’est un peu dégonflé.

Une amélioration au bout de 4 mois d’utilisation

J’ai constaté une amélioration au niveau des crampes et des spasmes vers fin aout début septembre. (soit après 4 mois d’utilisation).
Les contractions étaient toujours là, mais moins fortes. Je ne passais plus mes journées pliées en deux à en être malade, la douleur était plus supportable.
Attention, la douleur était toujours là : Mais moins forte que ce qu’elle a pu être.
Au niveau du ventre, il est toujours gonflé, mais cela s’apparente plus à un ventre de « j’ai beaucoup mangé » à « je suis enceinte de 4 mois ».

Attention à la caféine !

J’ai commencé à ressentir des nausées vers octobre novembre. Nausées matinales qui coïncidaient avec la prise de ENDOMENAT®. Et j’ai fait le rapprochement avec la caféine. Il est vrai que je consommais régulièrement un café le matin avec ma prise des gélules.
Et j’ai donc décidé de réduire le café ou en tout cas de l’espacer à fin de matinée si j’en consommais. Et j’ai directement eu une disparition des nausées.
Je suis sensible à la caféine, et je n’avais pas fait le rapprochement entre celle contenue dans ENDOMENAT® et mon café. Donc chose à savoir pour celles qui sont également sensibles à cela.

L’arrêt pendant un mois… avant de vite reprendre

J’ai ensuite passé le mois de décembre sans cure. Simplement car envie de voir si mon corps avait pu s’adapter, voir si toutes les modifications que j’ai pu entreprendre autour de mon hygiène de vie étaient suffisantes.
Je pense que je me rappellerai de ces quelques jours de Noël à me tordre de douleur et à ne pas en dormir…
Le constat était sans appel. J’avais mes règles, et la douleur était insupportable. Bien moins supportable que lors de ma prise quotidienne d’ENDOMENAT®.

J’ai donc recommandé en rentrant une nouvelle cure d’ENDOMENAT®, et voilà où j’en suis aujourd’hui, au mois de juillet 2020. Soit un peu plus d’un an de prise quasi continue.

ENDOMENAT® oui, mais pas que

Il serait mentir de dire que seul la prise d’ENDOMENAT® a permit d’apaiser mes douleurs. (J’insiste sur le terme « apaiser ». En aucun cas elles n’ont disparues. Mais l’action est telle qu’elle fait une sacrée différence entre avec et sans)
– J’ai également adopté un régime anti-inflammatoire autant possible.
Bien que je n’avais pas une alimentation pro-inflammatoire avant : Je ne consommais pas de produits laitiers, pas de sucres ni de produits transformés, et évitais au maximum les céréales raffinées. Mais je consommais (trop) de protéines animales à l’époque.
Supprimer la viande, au fur et à mesure, (le plus dur fut les œufs. J’adore les œufs) a eu un impact énorme sur mon bien-être, mes douleurs, et toute l’inflammation dont découle l’endométriose (qui est rappelons le, une maladie inflammatoire et en soi immunitaire). J’avais beaucoup moins de douleurs osteo-tendineuses, articulaires, et j’ai perdu pas mal de poids, simplement en réduisant les facteurs précurseurs d’inflammation.
– J’ai réduit mon volume et ma fréquence d’entrainement (le stress participant de façon prépondérante à l’inflammation), et j’ai surtout adapté mon entrainement en fonction de mon cycle. Je suis donc passée d’une très grosse séance par jour voire deux entrainements/jours à une séance plus light à raison de 4x/semaine.

Je suis rendue à ne plus penser « performance » ou « compétition », mais bel et bien santé et bien-être quotidien.
Sacrée claque psychologique au départ. Mais la santé passe avant tout, et il était hors de question que ma recherche de performance soit au détriment de ma santé.

Cela couplé à la prise d’ENDOMENAT®, j’agis complétement dans la réduction des douleurs et de l’inflammation.
C’est un travail du quotidien et si seulement ca n’était que pendant les règles !
Pendant l’ovulation, la période prémenstruelle et parfois de façon complètement inopinée, on peut faire une « crise » d’endométriose.
ENDOMENAT® m’a permit de réguler cela.

Voilà mon témoignage, et surtout mon soutien envers le laboratoire COPMED qui fait partie des rares laboratoires à travailler sur des produits de santé NATURELLE.
En espérant que cela a pu apporter aux femmes touchées par cette « maladie » ! (Je n’aime pas dire maladie…) Et permettre d’avoir un support au quotidien avec ENDOMENAT®.