Le Zéro déchet est en vogue en ce moment, alors que c’est quelque chose qui est simplement ancré depuis toujours chez les anciens, et ceux qui ont une consommation raisonnée. J’ai toujours été élevée dans le respect de la nature et de l’environnement, et la production moindre de déchet et ainsi de pollution en a toujours fait partie.

Je dis MOINS de déchets car en soi le ZERO déchet est quelque chose d’extrêmement difficile (permaculture, compost, nettoyants complètement naturels…. et quid du moins fancy : PQ et protections féminines ?). Donc je suis partisane du MOINS de déchets, jusqu’à limiter au maximum les kg de poubelles mensuels. Mais à moins de vivre à proximité d’un terrain agricole, d’un potager partagé (savezvousplantercheznous), d’avoir un jardin ou un terrain permettant le compost, d’utiliser des toilettes sèches au fond du jardin… C’est très dur de se proclamer ZERO déchet. (Et je parle de proximité car prendre la voiture reste malgré tout un geste peu écolo 😉 )

Le zéro déchet ne détient pas la vérité absolue (aucun combat d’ailleurs). Le problème des déchets est lié à l’industrialisation, la surconsommation, l’exploitation du vivant en général (humain, animaux, nature), l’économie et donc à notre mode de vie individuel et collectif.
Et pire : Les gens payent un service (éboueur, etc) pour débarrasser leurs propres déchets, et ainsi les déculpabiliser de voir la poubelle commune vide.
Voilà le problème : demander aux gens de faire moins de déchets, c’est prôner la responsabilité individuelle tandis que le système fait masse et soutient la surproduction, l’infrastructure des réseaux de distribution. Finalement, tout le monde se dédouanent tranquillou… Et c’est ce dont je veux parler aujourd’hui. Le nœud du problème des déchets c’est la responsabilité.

Donc, sensible depuis toujours à cela et voulant encore plus tendre à ce geste écologique au niveau de la maison, j’ai voulu vous partager tous les gestes du quotidien (ici cet article est axé sur tout ce qui concerne la cuisine – d’autres sont en préparation) qui vous font du bien non seulement à vous mais également à la planète !

La réduction des déchets dans la cuisine est presque le plus facile : Il s’agit simplement d’une habitude à prendre lors des courses et de la préparation des plats.
Bien sûr qu’il ne faut pas tomber dans l’extrême de la philosophie du Colibri, mais cela permet de prendre conscience de cette responsabilité collective. Ca n’est pas assez à échelle individuelle, mais si tout le monde s’y met, cela peut faire pencher la balance du bon côté.


Zero Waste France

Les Courses Zéro déchet

  • ORGANISATION de la liste de courses : Produits plus sensibles à consommer en premier, produits plus résistants capables de rester plusieurs jours sans impact.
  • Choisir des aliments bruts : Pas d’emballage inutile. Attention aux plats préparés, etc…. qui non seulement sont des hérésies diététiques mais en plus sont suremballés.
  • Refuser au maximum les sacs plastiques : Privilégier les emballages papier ou recyclables.
  • Privilégier les marchés locaux, ou à défaut les courses en vrac ! Se servir de cabas ou de poches en tissu ou réutilisables, on limite au maximum les sacs plastiques jetables. Les magasins proposent souvent des sachets en papiers recyclés (et recyclables) pour le vrac. Légumineuses, céréales, pâtes, oléagineux… et même gateaux !
  • De retour à la maison, ranger le vrac dans des bocaux en bois, verre ou inox, plus esthétiques et plus écolo que des boites en plastiques ! (Perso nous n’avons jamais acheté de bocaux en verres : Nous réutilisons ceux ayant contenu du miel ou de grosses purées d’oléagineux…)
  • Penser Too Good To Go ! Cette application permettant de réduire le gaspillage alimentaire recense plein d’enseignes (Biocoop, L’eau Vive, Botanic, Carrefour city, etc…) qui vendent au rabais un panier à date courte. Il suffit d’être un peu à l’affût du bon plan et de venir chercher son panier surprise à un créneau de collecte défini par l’enseigne.
Source : Famillezerodechet.com

Cuisiner Zéro déchet

Rien de plus écolo que cuisiner absolument tout ce qu’on achète ! Ainsi, produits frais en priorité, et produits transformés à limiter le plus possible.

Limiter le Gaspillage

  • Apprendre à se servir de TOUT : fanes (de carottes ou de radis), vert (de poireaux, chou fleurs…), épluchures (pommes de terres, courgettes…). Et manger le trognon et les pépins sans aucun soucis !
  • Utiliser les fruits trop murs ou les légumes abimés (soupe, galette, gâteau, compote, etc.)
  • Conserver correctement les produits fragiles (herbes fraîches = à garder dans un linge mouillé, pain frais à envelopper dans un linge pour le conserver plus longtemps, laisser le noyau de l’avocat dedans avec un jus de citron pour pas qu’il s’oxyde… Ou simplement congeler rapidement !)

Economie d’énergie

  • Bouilloire électrique : Se servir de la quantité d’eau dont on a besoin et non pas la remplir à fond pour une tasse de 250ml.
  • Four : Eteindre 5-10min avant la fin de cuisson, idem pour les cuissons sur plaques
  • Cuisiner en quantité : La plaque ou le four ne tournera qu’une fois pour 2-3 repas !
  • Utiliser un couvercle : Cela accélère la cuisson et permet de ne pas gaspiller d’énergie (et en prime la condensation permettra de ne pas faire brûler trop rapidement quand on oublie sur le feu…)
  • Récupérer l’eau de cuisson des pâtes ou légumes cuits à l’eau pour en faire un bouillon ou pour arroser les plantes. Elle est également très efficace chaude pour dégraisser les plats huileux quand on fait la vaisselle !
  • Porter un tablier : Bête mais efficace plutôt que se rincer les mains toutes les minutes.
  • Vaisselle à la main ou lave-vaisselle ? Bien sûr que je ne vais pas prôner le lave-vaisselle (sauf si famille très nombreuse ok… et encore mettre tout le monde à contribution permet d’être hyper efficace!), car la vaisselle à la main (sans laisser couler l’eau durant tout le rinçage) permet d’économiser de l’eau en laissant tremper et ne rincer qu’après avoir lavé la totalité de la vaisselle.
  • Pensez Compost ! Pour ceux qui peuvent se le permettre, un compost réduit considérablement l’impact écologique.

Matières écologiques

  • On oublie l’aluminium, on privilégie le papier cuisson.
  • On privilégie les matières qui n’impactent pas l’environnement de par leur utilisation comme le bois, l’inox, l’acier ou encore le verre, contrairement au plastique qui ne vieillit pas bien et finira bon à jeter. Cela ne compte pas que pour les ustensiles de cuisine, mais aussi pour les boites en plastiques type tupperwares et plein d’autres, qui vont emmagasiner des odeurs, ne sont pas recyclables, et sont nocifs si chauffés (comme au micro-onde).
  • Ne PAS acheter de vaisselle jetable mais privilégier la vaisselle classique (même en bois cela finit tout de même dans la poubelle)
  • Utiliser les vieux vêtements pour en faire des éponges et torchons plutôt que d’acheter des éponges à gogo (qui ne durent pas longtemps car s’usent vite et sont vite sales), et de l’essuie-tout.
  • Cafetière italienne ou à pistons VS Capsules : Rien ne vaut l’odeur ni le goût du café fraîchement moulu. Un moulin à café et une cafetière à piston sont rentabilisés au bout d’une utilisation plutôt que des capsules à café certes très marketing mais dont l’impact écologique est considérable.
  • Boire l’eau du robinet : Cela peut paraître bête à lire, mais acheter des packs de bouteilles en plastique contribue à faire monter la balance de votre poubelle ! Tandis qu’une bouteille en verre qu’on remplit ne se jette jamais.
  • Boule à thé VS Sachets : Idem que pour le café, la boule à thé avec du thé ou infusion en vrac sera bien plus écolo que des sachets certes « pratiques » pour une utilisation mais qui finissent dans la poubelle.

Voici déjà pas mal de gestes à appliquer au quotidien qui devrait alléger massivement la poubelle !
Ce sont surtout des « efforts » qui deviennent habitudes, il suffit d’être organisé et de mettre tout le foyer à contribution, car nous sommes tous dans le même bateau.
La suite d’ici quelques temps sur le zéro déchet dans la maison, et dans la vie de tous les jours. 😉